• Sur le 5 décembre !!!

    Ce nom de rue n'existe plus à Béziers rayé de la carte par Ménard plus extrémiste

    que l'extrême droite

      Remplacé par celui-ci :

    Celui-ci n'existe plus à Beaucaire son maire se montre à la fois élève discipliné

    de Robert Ménard et subordonné des milieux nostalgériques :

    Remplacé par celui-ci :

    Mais attention, et là je m'adresse aux partisans de la commémoration

    du 19 Mars 1962, je viens de voir une grave pétition :

    Il est bien évident que si la France continue  à s'extrêmedroitiser ces débaptisations

    vont se multiplier

     

    Sur le 5 décembre

    Les hésitations longtemps entretenues à commémorer le cessez-le-feu de la guerre en Algérie semblaient être terminées le 6 décembre 2012 avec l’adoption par le Parlement de la date du 19 mars, anniversaire du cessez-le-feu consécutif aux accords d’Evian signés la veille.

    C’était méconnaître le refus de certains de respecter la loi. Un refus jamais sanctionné ? Merci M. le Président du "changement c'est maintenant" Une loi qui heurte leur conception des rapports entre les peuples qui ne peuvent se faire, selon eux, que par la domination des plus forts sur les plus faibles, ce que sous-tend l’idéologie colonialiste.

    Aussi a-t-on vu, en divers endroits, c’est notamment le cas à Béziers, Beaucaire, Nice et à Perpignan, et dans une vingtaine d'autres villes, des maires refuser de participer aux cérémonies du 19 mars. Comme la journée du 5 décembre n’est pas abolie elle sert de position de repli aux nostalgériques... Ce sera donc le cas demain 5 décembre 2015.

    A quoi correspond le 5 décembre ? A rien de remarquable sinon à l’inauguration du monument du quai de Branly à Paris qui porte les noms des victimes françaises de la guerre d’Algérie et de l’obstination de ceux qui ont refusé la paix.

    Il aurait fallu en finir avec le 5 décembre et le gouvernement n’est pas sur une bonne voie qui cède aux partisans de l’Algérie française en le maintenant. C’est malheureusement ce qu’il fait en organisant encore en 2015 une cérémonie au quai Branly.

    Le jugement de l’Histoire est clair, la guerre d’Algérie a constitué un épisode dans lequel la France n’avait pas le beau rôle ! Il a occasionné suffisamment d’injustices et de souffrances pour qu’on en commémore la fin. On ne gagne rien à pactiser avec les idées d’extrême droite !

     

     

    « Marine Le Pen a changé : elle est pire qu’avant !Les oubliés de la guerre d’Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter