• NOS TROIS COULEURS *** EL WATAN : Nostalgériques : Beaucaire efface le 19 Mars 1962

    NOS TROIS COULEURS

    NOS TROIS COULEURS *** Nostalgériques : Beaucaire efface le 19 Mars 1962

    Je suis attaché à nos trois couleurs. Le Bleu et le Rouge, couleurs de la ville de Paris, du Paris révolutionnaire. Le Blanc de la monarchie, témoin de la longue histoire de la Nation française. Le Rouge, couleur du sang versé pour notre Liberté. Je suis attaché au drapeau de la Commune de 1871 et des Résistants à l’occupation nazie.

    Certes, nos trois couleurs furent éclaboussées par le sang des répressions coloniales, mais précisément je refuse qu’une nouvelle fois les ennemis du Peuple s’en emparent.

    Je veux les arracher des mains de la famille du tortionnaire Le Pen qui prétend abusivement en faire son emblème.

    Je revendique nos trois couleurs pour nous qui sommes patriotes et internationalistes et, ce vendredi, je les ai placées sur mon balcon, en signe de deuil, après les massacres du 13 novembre. J’étais bien seul dans mon quartier…

    Et pourtant, à l’heure de la mondialisation et des échanges internationaux, la Nation n’a pas épuisé ses potentialités d’émancipation humaine. Le monde est riche du croisement de ses cultures nationales et régionales. Les étouffer serait nous priver de cette richesse.

    J’aime mon drapeau que je hisse aussi en une autre occasion, chaque 8 mai, avec le drapeau algérien en souvenir de la Victoire sur le nazisme et de la terrible répression du 8 mai 1945 à Sétif, à Guelma et dans le Constantinois.

    IGNOMINIE  

    Vendredi, alors que toute la France rendait un hommage solennel aux victimes des attentats du 13 novembre, le Maire FN de Beaucaire, en catimini, comme un voleur, faisait desceller la plaque de la rue du 19 mars 1962.

    Il n’est pas le seul responsable de cette ignominie. Le préfet du Gard et le ministre de l’Intérieur n’ont en effet pas cassé la délibération du conseil municipal de Beaucaire, comme ils auraient pu le faire en vertu de leur devoir de contrôle de légalité. Ils ont préféré interdire les manifestations publiques dont celle des 26 associations, syndicats et partis politiques attachés au symbole de paix que constitue la date du 19 mars 1962. C’est tout bénéfice pour le FN.

    Bernard Deschamps

    SOURCE : http://www.bernard-deschamps.net/2015/11/au-fil-des-jours-44.html

     

    NOS TROIS COULEURS *** Nostalgériques : Beaucaire efface le 19 Mars 1962

    NOS TROIS COULEURS *** Nostalgériques : Beaucaire efface le 19 Mars 1962

    Nostalgériques

    Beaucaire efface le 19 Mars 1962


     Après Béziers, dans l’Hérault, le conseil municipal de Beaucaire, dans le Gard, conduit par une majorité Front national, a voté début novembre la décision de débaptiser la rue du 19 Mars 1962, date du cessez-le-feu en Algérie.

    La petite rue portera le nom de 5 Juillet 1962. Massacre d’Oran. A nos morts, occultant le jour mémorable du 19 Mars, qui sanctionna la fin à la colonisation française. Les nostalgiques de l’Algérie française, le vent en poupe électoral aidant, remettent en question sans honte ce jour historique du 19 Mars 1962, reconnu officiellement en France comme «journée du souvenir».

    La plaque a été apposée ce matin 29 novembre 2015, une date bien choisie par le maire, Julien Sanchez, puisque, en vertu de l’état d’urgence, toute manifestation de l’opposition est interdite. «Nous demandons que le préfet casse la délibération du conseil municipal (…) et nous réaffirmons que nous sommes totalement opposés à ce que disparaisse la mention du 19 Mars 1962 à Beaucaire ou ailleurs : cette date a été choisie par la représentation nationale (loi du 6 décembre 2012) comme la journée nationale à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Elle s’inscrit comme une date de paix qui doit rassembler toutes les mémoires de la guerre ayant mis fin au colonialisme en Algérie», réagit un collectif d’associations.

    Contacté par nos soins, Henri Pouillot, ancien appelé, militant antiraciste et anticolonialiste, juge que l’indigne décision du maire FN n’a «rien de très étonnant, malheureusement, c’est l’un des fondements du FN, dont l’essentiel des fondateurs ont eu une part active pour défendre l’Algérie française et ont très souvent été soit membres de l’OAS, soit très proches». Selon lui, le changement de nom a pour but de «remettre en cause la date officielle de la fin de la guerre de Libération de l’Algérie contestée par l’OAS, qui a tenté de la remettre en cause en multipliant les attentats après le 19 mars».

    Henri Pouillot s’inquiète par contre du silence de l’administration préfectorale «aussi bien à Béziers qu’à Beaucaire», qui a laissé  «faire de telles infâmies, remettant en cause les traditions, éléments de constitution des valeurs de notre République et ‘honorant’ des comploteurs ayant tenté de renverser militairement la République par le putsch d’avril 1961, ou aujourd’hui, ‘honorant’ les forfaits de l’OAS». Enfin, notre interlocuteur s’étonne que les plus hautes autorités de l’Etat français aient choisi de «maintenir la date du 5 décembre (sans aucune signification historique) aux nostalgiques de l’OAS », alors que le 19 Mars est désormais date officielle de commémoration.

    Pour sa part, Jean-François Gavoury, président de l’Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS, estime que « le maire de Beaucaire se montre à la fois élève discipliné de Robert Ménard et subordonné des milieux nostalgériques. La nouvelle dénomination choisie pour la rue du 19 mars 1962 ne me permet pas - et je le regrette - d'intervenir devant le tribunal administratif ». « C'est aux Beaucairois de le faire, et en tout premier lieu aux riverains de la rue du 5 juillet 1962 : un choix que j'estime à double tranchant, car cette date peut, certes, être regardée comme celle d'événements dramatiques survenus à Oran (surtout au regard des indications complémentaires portées sur la plaque à l'entrée de la voie) ; mais, en tant qu'adresse postale et sur les plans de ville, elle n'évoquera rien d'autre que l'accès de l'Algérie à son indépendance ».

    Walid Mebarek

    SOURCE : http://www.elwatan.com/international/beaucaire-efface-le-19-mars-1962-29-11-2015-308694_112.php

     

    « Il est fascisme moins le quart"La France a du talent quand elle ne fait pas la guerre" « Malheureusement la France est en guerre depuis 2001 et de cela il est important de ne pas l'oublier » »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter