• France, pays des droits de l'homme ?

    France, pays des droits de l'homme ?

     

    France, pays des droits de l'homme ?

    Le 20 novembre, migrants et refugiés de la "jungle" à Calais, portant le drapeau tricolore, ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats. | AFP 

    Par Jeanne Emmanuelle Hutin

    SOURCE : http://www.ouest-france.fr/debats/editorial/france-pays-des-droits-de-lhomme-3881679? 

    Ils sont là, à nos frontières, dans le froid et le dénuement. Les réfugiés fuient les crimes et la terreur dont ils souffrent depuis plus de quatre années en Syrie, en Irak...

    Mais l'humanité désarmée des réfugiés se heurte aux barricades de la peur. Et la France, pays des droits de l'homme, se ferme. Alors qu'elle devrait être la première à étendre son manteau protecteur sur les épaules transies de ceux qui cherchent asile et protection.

    Entendre même un Premier ministre dire que l'Europe ne peut plus recevoir de réfugiés, car les peuples ne le supporteraient pas, est un scandale : sur les 4 millions de Syriens fuyant la barbarie, environ 700000 cherchent refuge en Europe (1), un continent d'environ 500 millions d'habitants !

    Les pays européens sont-ils donc incapables d'accueillir ces personnes dont le nombre équivaut à la population d'une grande ville ? Cela, alors même que le Liban reçoit plus de 1,5 million de réfugiés syriens, l'équivalent de plus d'un quart de sa population.

    La France est d'autant plus mal placée pour donner des leçons qu'elle accueille très peu de réfugiés syriens. En 2014, elle n'accordait protection qu'à 2 015 Syriens tandis que l'Allemagne en protégeait... 25000 (2) ! La France laisse quasiment tout le poids de ces réfugiés aux autres pays. On le découvre en Suède, où les 9,5 millions de Suédois sont, en proportion, ceux qui accueillent le plus de réfugiés.

    Réfugiés, un devoir d'humanité

    Mais la Suède arrive à saturation sur le plan pratique : logement, éducation... Elle a donc demandé l'aide des autres pays européens : seule l'Allemagne a répondu. À cause de l'absence de solidarité des pays européens et de l'arrivée de 80 000 réfugiés en deux mois, l'inquiétude a gagné la population et les politiques. Résultat, la Suède vient de durcir l'accueil des réfugiés. Ce pays, modèle en Europe, commence à construire des camps. L'attitude et la démission de la France ont aussi donné un signal de repli et de refus aux pays européens situés aux frontières de l'Europe, encore plus seuls face au flot grandissant des migrants.

    Comment s'étonner alors que les propagandes contre les réfugiés prennent le dessus ? Dans ces jours d'hommages aux victimes du 13 novembre, il faut regarder les choses en face : ceux qui ont commis ces attentats étaient des enfants de France, de Belgique et non des réfugiés !

    Balayons donc devant notre porte au lieu d'accuser les étrangers : « N'inversons pas les choses. On accuse les réfugiés d'être des terroristes alors qu'ils sont les victimes des terroristes. Ils ont vécu des choses abominables. Beaucoup d'enfants et d'adolescents arrivent seuls, sans famille. Ne pas répondre à leurs besoins humains, c'est manquer d'humanité », explique George Joseph, responsable de Caritas en Suède.

    La France est-elle encore le pays des droits de l'homme ? Son refus de prendre sa part dans la crise des réfugiés en fait douter. L'ignominie de Calais, où on laisse des gens « vivre » dans la boue et le froid, est une honte pour la République !

    C'est un effondrement humain et moral que vit notre pays. Il est contraire aux aspirations des Français manifestées après les attentats du 13 novembre. Agiter le drapeau français, c'est bien. Vivre les valeurs universelles de la France, en accueillant ceux qui demandent asile et protection, c'est mieux. C'est surtout être fidèle à notre humanité.

    (1) Sources HCR

    (2) Sources Eurostat, 12/05/2015

    « 411 morts en Seine-Maritime. Enfin un Mémorial, à Rouen pour les disparus de la guerre d'AlgérieEt si l’« état d’urgence » devenait permanent ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter