• Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts

     

    Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts

    Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts

    En France, environ 250 communes sur plus de 36 000 n'ont à ce jour aucun monument aux morts. / © Maxime Rousseau - France 3 Champagne-Ardenne

     

    C'était l'un des derniers villages de France à ne pas avoir de monument aux morts: Anchamps (Ardennes). Un édifice vient d'être érigé et rend hommage aux victimes de la Première et Deuxième Guerre mondiale et de la Guerre d'Algérie. Car 9 habitants de la commune ont perdu la vie dans ces conflits.

    Un défilé pour se rappeler, en forme d'hommage pour inaugurer le premier monument aux morts du village, près d'un siècle plus tard.

    Un symbole du deuil fort pour ces soldats survivants.

    "Il fut un temps où les anciens combattants, les morts étaient un peu délaissés. Maintenant, on sent dans la population, un renouveau", explique Raoul Hellebout, ancien combattant.
     



    Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts

    © France 3

    "On a vécu toutes les périodes en Afrique du Nord, avec tous les copains, donc pour nous, cela est un hommage à rendre à tous ceux qui sont décédés", affirme Pierre Lacroix, ancien combattant.

    Du premier conflit mondial à la Guerre d'Algérie, dans cette commune, 9 habitants, aux noms maintenant gravés dans l'ardoise, sont tombés pour la France.

    "Cela montre aussi pour moi la place des femmes dans les guerres. Souvent on les oublie, on met un Poilu, mais ce sont quand-même elles qui tiennent la boutique pendant que tout le monde est parti", indique une habitante.

    9 soldats oubliés, comme ressuscités par une simple procédure. 10 ans plus tôt, la mairie numérise des états civils, avec une découverte à la clé.

    "On a constaté qu'il y avait plusieurs personnes qui avaient la mention "Morts pour la France"", raconte Michel Philippe, maire d'Auchamps.

    En France, environ 250 communes sur plus de 36 000 n'ont à ce jour aucun monument aux morts.

    Voir notre reportage :

    Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts
    Intervenants : Raoul Hellebout, ancien combattant; Pierre Lacroix, ancien combattant; Michel Philippe, maire d'Auchamps - France 3 Champagne-Ardenne - Mathilde Kaczkowski, Maxime Rousseau, Philippe Gasiorek.

    SOURCE : http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes-anchamps-etait-derniers-villages-france-monument-aux-morts-1353161.html


    Dans les Ardennes, Anchamps était l'un des derniers villages de France sans monument aux morts
     

     

    « Inauguration d’une nouvelle rue du « 19 mars 1962 - cessez-le-feu en Algérie »Combattant d'Algérie. 369 jours qui valent double »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Octobre à 08:48

    A  Pont-de-Montvert en Lozère le Monument aux Morts n'a été édifié qu'après la Deuxième guerre mondiale. Jusque là le conseil municipal avait refusé d'en ériger un. Sur le sujet on peut lire 

    http://cessenon.centerblog.net/6568808-les-monuments-aux-morts-pacifistes

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter