• Ce soir, vendredi 20 novembre : Paris, France, Monde, debout !

     

     

    Ce soir, vendredi 20 novembre : Paris, France, Monde, debout !

    Vendredi 13 novembre 2015, les meurtriers de Daesh ont attaqué nos vies.

    Ils ont voulu éteindre nos lumières, celles qui s'agitent au rythme de la musique, celles qui s'affirment parfois au bout de nos cigarettes, celles qui se reflètent dans nos verres partagés. Ils ont voulu éteindre la vie des terrasses, l'art de vivre le week-end à Paris. Ces QG de rupture, de culture, de révolte, de fraternité, de tendresse, d'amour, de rassemblement, de partage, de métissage.

    Sous les rafales de balles des assassins, aucune distinction. Nos âges, nos goûts, nos valeurs, nos opinions, nos couleurs, nos origines, nos religions, se sont effacés en un instant face à la violence meurtrière. C'est la culture et l'émancipation qui ont été frappées, pour faire taire la musique, effacer les œuvres, mettre à terre les comédiens. Ils dynamitent Palmyre et Nimrod en Syrie, ils mitraillent le Bataclan et ce qui fait la France. Pour Daesh, briser les vies ne suffit pas, il s'agit aussi d'en effacer toute trace.

    Nos différends et nos différences sont devenus secondaires face à ceux qui s'en prennent à la vie, à nos vies, pour nous faire peur, nous faire taire, nous abattre et nous diviser. Lutter contre la violence et l'extrémisme c'est continuer à dire "non", à rejeter la haine, le chacun pour soi et le chemin de la peur.

    Si la souffrance nous traverse tous, elle ne doit pas nous mettre à terre. Face à la violence aveugle, absurde et infinie des partisans de Daesh, nous nous tiendrons debout pour défendre nos valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de solidarité.

    21H20. Vendredi 20 novembre : Paris, France, Monde, Debout! 


    Une semaine après, allumons lumières et bougies en occupant, nos cafés, nos rues, nos places, nos villes, faisons entendre ces musiques qu'ils haïssent. Faisons du bruit et de la lumière pour qu'ils comprennent qu'ils ont perdu. Nous ferons ensemble cet acte simple, ici, là, là-bas, pour faire la preuve, une nouvelle fois, que la culture continuera de rayonner et de faire briller la lumière de l'espoir et de la fraternité.

    Nous qui sommes des artistes, des citoyens anonymes, des individus libres, nous vous appelons à être là vendredi 20 novembre à 21h20.

     

    Chimène Badi est née à Melun, le 30 octobre 1982

     de parents algériens

     Elle nous interprète « Ma Liberté »

     

     

    Ils étaient les premiers signataires

     de ce manifeste et de cet appel :

     
    Mouloud ACHOUR, PATRICE ABBOU, Mohamed ABDI, Audrey AIT-KEDDACH, Fadela AMARA, Louis AMSELEM, Marie-Chloé Amice, Alexandre ARCADY, Hanna Assouline, Marine Attané, Hortense Archambault, The Avener, Charles AZNAVOUR, Eric BASSET, Georges-Marc BENAMOU, Amélie Benais, Jacky BENAZERAH, Mohamed BENALI, Marie BENOLIEL, Djamel BENSALAH, Anne BENTAIEB, Carole Bienaimé Besse, Jean BENGUIGUI, Arthur BENZAQUEN, Gilles Berault, Pierre BERGE, Arnaud Bettan, David BLANCHON, Paul BLIN, Raymond Blumenthal, Lou BONETTI, BOODER, Arnaud Bouin, Michel BOUJENAH, Shirley BOUSQUET, Dominique BOURDE, Jean-François BOYER, Gaël BRUSTIER, Vincent Byrd le Sage, Daly Champaphonevilay, Stéfi CELMA, Franckie CHARRAS, Lucien CHEMLA, Elie CHOURAQUI, Valentin Cohen, Pascal COUVRY, Philippe COUDRAY, Cyrce, Thomas Da Silva Antune, Antoine Teboul Decourchelle, Emmanuel Demarcy-Mota, Benoit DEVARIEUX, Leonardo de la FUENTE, Augustin Deschamps, Emmanuelle Dechelette, Marie-Leila DJIDERT, Ladji DOUCOURE, Julien DRAY, Samuel DRAY, Jacques DRIANCOURT, Suzanne DUMONT-VAYSSADE, Hermann Ebongue, Claude FENIOUX, Nathalie FORTIS, Lef FORSTER, Michaël GENTILE, Laurent Gerbi, Emilie GESNOT, Flora GHEBALI, Pierre Samuel Guedj, Max Guazzini, Asma GUENIFI, Vanessa GUIDE, Mike GUIMOND, Tony GOMEZ, Michele GOSSELIN, Raphael Gubler, Jonathan HAYOUN, Noémie HAZOUT, Jean-RACHID, Fatima KADAMAR, Dorha KADAMAR, Elisabeth Henry, Gilles KEPEL, Yasmina KEPEL, Issa KHALED, Josiane KRIEF, Hassan KOUBBA, Diane KURYS, Valérie LABARRE, Anne-Marie LAZARINI, Aline LE BAIL-KREMER, Roman Londner , Jack LANG, Audrey Lefort, Adrien MADEC, Arnaud MAGLOIRE, Léa MALPART, David Maruani, William Massari-Elman, Elodie MASSE, Axel Maybon, René MANZOR, Marie MANZOR, Émilie Mengelle, Nadia Ney, Barka HJIJ, Rachel KHAN, Hakim KHELAF, Thierry Kuhn, Cindy LEONI, Mehdi LETAHIEF, Eric JUDOR, Gabriel ROCCA, Alexandre PASQUA, Ganesh Pedurand, Nicolas PERRIN, Boris PESSINE, Catherine PETIT, Elie PETIT, Victor QUEZADA-PEREZ, Audrey Ping, Hugues RENSON, Sacha REINGEWIRTZ, Meige Rivet, Isabelle ROCHE, Frédéric ROME, Aaxel Ross, Laurine SABBAN, Marc SADOUN, Dominique SCHMELTZ, Julia SCHMIDT, Clara Seligman, Léopoldine Siaud, Anne SINCLAIR, SMAIN, Ibrahime Sorel Keita, Yoann SPORTOUCH, Lyne STAMBOULI, Fodé SYLLA, Brigitte Stora, TEFA, Edmond THANEL, Jérémy THANEL, Patricia THIBAUD, Sylvie TESTUD, Dominique Tricaud, Robert ZARADER, VALÉRY ZEITOUN, Mike Guimond, Rod Lejeune, Jerome Richelme, Mathieu Gerard, Kevin Varenne, Muttonheads, Eden Martin, Mathieu Bouthier, Brann, New Gang, Nivnal, Bordo, Sinusic, Joe Burns, Agrume & Lounes, Grand Garden, K'n'R, Himan, ErolFlynn, Damian Lorentz, Chris Limayrac, Alexandra Miliotis, Dominique RIchelme, Melvin guimond, Owen Guimond, Dan Guichard, Chris LYMAYRAC, Bernard Vidal, Nadine BERREBI, Emmanuel BOOZ, SAFINEZ BOUSBIA, Cyril Montana, Julie Mamou-Mani, Ella Kélian, Eric Covarel Garcia, Sébastien Drouin, Julien DEROUAULT, Marie-Claude PIETRAGALLA, Laurent JOFFRIN , Khadra SADEK, Alexia Laroche-Joubert, Gilles Clavreul, Thomas Kerting, Daniel COLLING, Abdelaziz AMMARI, Georges Sebag Cécile Barbitch, Amélie BENAIS, Philippe Hardouin, Serge SIMON, L'Institut du Monde Arabe, Le collectif L'Apostrophe.

     

     

    « « Nous payons les inconséquences de la politique française au Moyen-Orient »Après le 13 novembre 2015.*** MISE A JOUR 22/11/2015.. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter